Résultats par page
25

Organisation

Organisation du Parlement européen

Présidents de l'Assemblée commune CECA

Présidents de l'Assemblée parlementaire européenne

Présidents de l'Assemblée parlementaire européenne

Discours de Robert Schuman (Strasbourg, 19 mars 1958)

Son

Le 19 mars 1958, l'Assemblée parlementaire européenne élit à sa présidence le Français Robert Schuman. Dans son premier discours à la tête de l'institution, l'homme de la déclaration du 9 mai 1950, acte fondateur de l'aventure européenne, souligne les changements intervenus dans le fonctionnement du Parlement européen depuis l'entrée en vigueur des Traités signés à Rome en mars 1957.

Présidents du Parlement européen

Réélection par acclamation de Mario Scelba comme président du Parlement européen (Strasbourg, 10 mars 1970)

Son

Le 10 mars 1970 à Strasbourg, l'Italien Roberto Cantalupo préside en tant que doyen d'âge la séance plénière du Parlement européen consacrée à l'élection du président et des huit vice-présidents de l'institution. Avant de procéder à l'élection, qui confirme par acclamation Mario Scelba au poste de président pour la deuxième année consécutive, le doyen d'âge prononce un discours appelant à l'extension des pouvoirs du Parlement européen ainsi qu'au renforcement du rôle de ce dernier comme promoteur de l'intégration économique et politique de la Communauté.

Photo de famille des présidents du Parlement européen (25 septembre 2002)

Image

Photo de famille des anciens présidents et du président actuel du Parlement européen, réunis le 25 septembre 2002 à Strasbourg, à l'occasion du 50ème anniversaire de l'institution. De gauche à droite: Enrique Barón Crespo, José María Gil Robles, Sir Henry Plumb, Pat Cox (président en exercice), Emilio Colombo, Klaus Hänsch, Pieter Dankert, Egon Klepsch et Hans-Joachim Opitz (ancien Secrétaire général du PE).

Présidents du Parlement européen

Martin Schulz

Image

Martin Schulz, président du Parlement européen depuis le 17 janvier 2012. Le 1er juillet 2014, il est réélu pour un deuxième mandat au poste de président du Parlement européen.

Les groupes politiques

Rapport de la Commission du Règlement de l'Assemblée commune (1953)

Texte

Rapport fait au nom de la Commission du Règlement de l'Assemblée commune, des Pétitions et des Immunités, sur l'insertion dans le Règlement d'une disposition relative à la constitution des Groupes politiques, par M. Paul Struye, Rapporteur. L'existence de groupes politiques au sein de l'Assemblée commune de la CECA rend nécessaire l'insertion dans son règlement intérieur d'une disposition les concernant.

Les groupes politiques

Interview de Willy Claes (Hasselt, 21 octobre 2010) – Extrait: les partis politiques européens au sein du Parlement européen

Vidéo

Dans cet extrait d'interview, Willy Claes, ministre des Affaires économiques de 1973 à 1974, de 1977 à 1982 et de 1988 à 1992, ministre des Affaires étrangères de Belgique de 1992 à 1994 et président du Parti socialiste européen (PSE) de 1992 à 1994, souligne l’importance, pour l’évolution du Parlement européen, du financement public des partis politiques européens et de leur reconnaissance dans les traités. Willy Claes souligne également les sommets des partis politiques européens qui précèdent les conseils européens qui jouent un rôle sur les décisions prises ensuite au niveau communautaire.

Interview de Willy Claes (Hasselt, 21 octobre 2010) – Extrait: la création du Parti socialiste européen (PSE) au congrès de La Haye en 1992, les difficultés au sein du PSE et le rôle des partis politiques européens

Vidéo

Dans cet extrait d'interview, Willy Claes, ministre des Affaires économiques de 1973 à 1974, de 1977 à 1982 et de 1988 à 1992, ministre des Affaires étrangères de Belgique de 1992 à 1994 et président du Parti socialiste européen (PSE) de 1992 à 1994, décrit ses souvenirs concernant la création du PSE au congrès de La Haye en 1992, les difficultés au sein du parti en forme de divergences d’opinions ainsi que le rôle des partis politiques européens.

Interview de Gérard Deprez (Bruxelles, 24 novembre 2010) – Extrait: l’impact de l’extension des pouvoirs du Parlement européen sur les rapports stratégiques entre les groupes politiques

Vidéo

Dans cet extrait d'interview, Gérard Deprez, membre du Parlement européen de 1984 à 1999 (Parti populaire européen – PPE), de 1999 à 2004 (Mouvement des Citoyens pour le Changement – MCC), de 2004 à 2009 et depuis 2014 (Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe – ADLE) ainsi que membre de la commission des Budgets de 1984 à 1987 et de 2004 à 2009, partage ses réflexions sur l’impact de l’extension des pouvoirs du Parlement européen concernant notamment son rôle de codécideur dans la législation européenne et sur les questions budgétaires, dans les rapports stratégiques entre les groupes politiques au sein du Parlement, notamment entre les deux groupes les plus puissants, à savoir celui de l’Alliance progressiste des socialistes & démocrates au Parlement européen (S&D) et celui du Parti populaire européen (PPE). Gérard Deprez décrit également le pouvoir considérable des rapporteurs au sein de leurs groupes politiques respectifs ainsi que leur processus de nomination.

Démocrates-chrétiens et conservateurs au groupe du PPE

La formation et le rôle des partis politiques européens

"Les partis politiques à l'heure européenne" dans 30 jours d'Europe (septembre 1976)

Texte

Dans la perspective de l'élection du Parlement européen au suffrage universel direct, les partis politiques nationaux s'associent, au niveau européen, à l'élaboration de programmes électoraux communs. Cet article de septembre 1976 montre comment la constitution de groupes politiques au sein du Parlement européen en prévision des élections européennes débouche sur l'établissement des trois grandes fédérations de partis de la Communauté: celles des socialistes, des démocrates-chrétiens et des libéraux.

Résolution des chefs de gouvernement et de parti du PPE (Bruxelles, 13 avril 1991)

Texte

À l'occasion de la Conférence des chefs de gouvernement et de parti du Parti populaire européen (PPE), tenue à Bruxelles le 13 avril 1991, le PPE se déclare disposé à accepter les partis populaires des pays scandinaves et d'Europe centrale au sein de son organisation et se réjouit du rapprochement des conservateurs britanniques des positions politiques du PPE en vue de la formation d'une Communauté de groupes au Parlement européen.

Thomas Jansen, Le développement des partis européens transnationaux, une initiative importante

Texte

Dans le but de préciser que l'initiative portant sur l'insertion d'un article sur le rôle des partis européens dans le nouveau traité provient du premier ministre belge et président du Parti populaire européen (PPE), Wilfried Martens, Thomas Jansen, secrétaire général du PPE, envoie le 1er janvier 1992 à Emanuele Gazzo, vice-président et éditorialiste de l'Agence Europe, une copie d'un article dont il est l'auteur, publié dans Il Popolo, sur la portée de l'initiative.

Traité de Nice (26 février 2001)

Texte

Le traité de Nice, signé le 26 février 2001 et entré en vigueur le 1er février 2003, fournit la base juridique nécessaire à l’adoption, selon la procédure de codécision et donc à la majorité qualifiée, d’un statut et d’un financement communautaires pour les partis politiques au niveau européen (article 191 du traité CE).

"Vers l'émergence de partis européens transnationaux" dans L'Écho

Texte

Paru le 11 mai 2004 dans le quotidien belge L’Écho, l’article reflète les efforts supplémentaires réalisés par les fédérations de partis européens, à l’approche des élections au Parlement européen du 10 au 13 juin 2004, dans la voie de la constitution de partis européens transnationaux. Ces nouvelles formations détermineraient la composition des groupes politiques au Parlement européen.

La formation et le rôle des partis politiques européens

Règlement (CE) n° 1524/2007 du Parlement européen et du Conseil sur le statut et le financement des partis politiques au niveau européen (18 décembre 2007)

Texte

Le règlement (CE) n° 1524/2007 du Parlement européen et du Conseil de l’Union européenne, du 18 décembre 2007, ouvre la possibilité pour les partis politiques au niveau européen de créer des fondations politiques européennes sur le modèle allemand, ainsi que de financer des campagnes politiques au niveau européen pour les élections au Parlement européen.

Francisco Roa Bastos, Des «partis politiques au niveau européen»? (18 mai 2009)

Texte

Dans une étude publiée sur le site Notre Europe, think tank européen, le 18 mai 2009, Francisco Roa Bastos se penche sur des organisations politiques encore mal connues: les «partis politiques au niveau européen». Souvent confondus avec les groupes politiques du Parlement européen, ces «europartis» sont reconnus par le traité de Maastricht et deux règlements communautaires qui leur confèrent un statut et un financement propres depuis 2003.

Rapport de la commission des affaires constitutionnelles sur la modification de l’Acte du 20 septembre 1976 (28 avril 2011)

Texte

Rapport du 28 avril 2011, élaboré par la commission des affaires constitutionnelles du Parlement européen, sur la proposition de modification de l'Acte du 20 septembre 1976 portant élection des membres du Parlement européen au suffrage universel direct. Ce rapport a notamment pour objectif la création d'une circonscription paneuropéenne et de 25 députés supplémentaires élus sur des listes plurinationales présentées par les partis politiques représentés au Parlement européen.

Second rapport de la commission des affaires constitutionnelles sur la modification de l’acte du 20 septembre 1976 (1er février 2012)

Texte

Rapport du 1er février 2012, élaboré par la commission des affaires constitutionnelles du Parlement européen, sur la proposition de modification de l'Acte du 20 septembre 1976 portant élection des membres du Parlement européen au suffrage universel direct. Ce rapport constitue une tentative d'européanisation et de modernisation de l'élection européenne.